Bienvenue

Nous sommes à Toronto au Canada ! !

Liens utiles

Top Sites

---

Discord

 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Antarès | Un once d'anarchie

 :: ϟ Administration :: Registres :: Registres Validés
Sam 3 Mar 2018 - 22:37


Antarès Jarniven

Le résultat d'un chaos ne peut pas être prévu. La seule certitude qu'il apporte est la dévastation qu'il laisse dans son sillage



× Nom complet : Jarniven
× Prénom : Antarès
× Âge : 20 ans
[×] Mission ou [] Métier
× Si métier : Répondre ici
[×] Cheval Propriétaire ou [] Cheval Demi-pension ou [] Cheval du Haras
× Si Cheval Demi-pension : Répondre ici
× Célébrité choisie : Ivan Bubalo


Histoire


L'histoire d'Antarès est racontée par fragments : notes, flashbacks, souvenirs etc …. Tous les éléments importants y sont dispersés. Attention, il y a quelques vulgarités dans l'histoire du au langage un peu chartier d'Antarès Wink

→ Note : 16 ans (Vérone -Italie):
J'ai jamais été vraiment doué pour écrire quelque chose alors jvai le dire tout simplement, jvai pas enjoliver mes mots ou pleurer sur un bout de papier parce que j'ai mal, terriblement mal. Mais la douleur c'est quotidien et c'est pas la première fois que j'ai mal alors tant pis. j'ai juste besoin d'écrire ça pour pouvoir le brûler et le déchirer. Victor est mort. Voilà c'est tout, il est mort. C'est de ma faute, en partie. C'était pas de l'amour parce que l'amour ça existe pas. Pi c'est un mec, alors que moi j'aime les filles. Donc voilà c'était quelque chose de fort, c'était un ami .. un excellent ami, trop généreux pour vivre comme moi. Il a voulu me suivre, il n'a pas réussi, à force de le repousser, il en a fini. C'était une belle étoile filante, et comme tout ce qui s'approche de mon orbite, il s'est écrasé. Par ma faute sûrement, et par la faute de la rue.  Première victime pour moi, enième pour elle. C'est comme ça c'est ainsi … Victor est mort et il ne reviendra pas.

→ Hopital – Service Traumatologie – 17 years old - Italie
Ses yeux s'ouvrirent et se refermèrent à nouveau, la blancheur écœurante l'aveuglait. Il se redressa en grimaçant et dans un affreux craquement d'os avant de se retrouver cloué au lit par une douleur qui irradiait sa jambe et son dos. Déboussolé, alors que la seconde d'avant il avait l'impression de voler.
- Où est la jument ?!

L'homme à se côtés affichait une expression froide, calme et désinvolte :
Inconnu - Calme toi...

Le jeune s'énerva encore plus fort :
Antarès - P*TAIN OU EST LA JUMENT !

Les paroles qui suivirent firent tourner la tête du brun :
Inconnu - Elle est morte Antarès.

Choqué, le souffle coupé, il n'était que l'ombre de lui même, c'était impossible, elle n'était pas morte, c'était une blague.
Antarès - C'est pas possible, c'est pas possible ! Vous l'avez tué ? Bande de ...!

L'autre lui asséna une immense claque qui fit craquer sa nuque lui arrachant un gémissement plaintif avant de lui balancer avec un regard mauvais :
Inconnu - C'est toi qui l'a tué Antarès ! Personne d'autres.

Il le regarda s'éloigner, les mots le prenant aux tripes et lui retournant l'estomac. C'est toi qui l'a tué .... Pour la première fois de sa vie entière, il versa une larme sincère, puis une autre jusqu'à ce que ses joues ne soient trempées par l'émotion. La douleur tiraillait son corps et son cœur, le genoux meurtri n'était plus rien à côté de tout cela.. Haletant, les genoux contre la poitrine, il était ce gamin de 18 ans à qui on venait d'arracher son dernier rempart. Un cri de détresse alerta les infirmières qui se ruèrent à son chevet. Il se souvint de toute la scène, de ce virage trop serré, de la vitesse bien trop grande, de ce choc bien trop violent... Cette jument ne représentait pas qu'un banal objet de course, elle était plus, bien plus, beaucoup plus. Elle était sa jument et jamais il ne pardonnerait au monde de lui avoir enlever.

→ FlashBack Hopital - France:
A - Ou je suis ?
I - Restez calme monsieur Jarniven.
A - P*tain...
I - Vous vous souvenez ?
A - Je suis pas sur, qu'est ce que j'ai encore foutu ?
I - Overdose... La deuxième en trois mois.
A - Merde.
I - Comme vous dites.
A - Dans quel pays nous sommes ?
I - En France.
A - En France ?
I - Oui.
A - Qu'est ce que je fous là ?
I - Selon vos papiers vous êtes arrivés il y a un mois de cela ici. Pour ce qui est des raisons je n'en sais rien.
A - …
I - ...
A - Vous êtes célibataire ?
I - C'est personnel.
A - Vous êtes entrain de me matter ouvertement alors que je suis à moitié à poil sur un lit d'hopital, donc .. Vous êtes célibataire ?
I - Monsieur restez sérieux.
A - Je suis complètement sérieux.
I - …
A - …
I - La drogue à considérablement endommagé les système dopaminorécepteurs et certaines zones du cerveaux..
A - C'était pas de la drogue.
I - Vraiment ? Alors quoi du sucre en poudre ?
A - Et en plus d'être sexy, elle parvient à me faire fermer ma gueule. Vous êtes sure que vous ne voulez pas répondre à ma question ?
I - Qu'est ce que c'était alors ?
A - Des médicaments.
I - Ben voyons ..
A - La codéine et la désomorphine c'est des médicaments à ce que je sache non ?
I - …
A - Bien un point partout. Donc .. finissez votre speach que vous n'aillez plus d'échappatoire sous prétexte que mon état est préoccupant.
I - Ce n'est pas des chose à prendre à la légère. Selon votre dossier psychologique, votre passif judiciaire ainsi que votre nombre incalculable de passage à l'hopital, nous vous soupçonnons d'être anhédonique.
A - … ?
I - L'anhédonie est l'incapacité à ressentir des émotions positives. C'est une maladie psychologique qui survient principalement dans les cas de dépressions ou de schyzophrénie. La cocaïne est aussi un facteur déterminant. Et bien plus rarement après un choc émotionnel traumatique.
A - …
I - Mr Jarniven ?
A - …
I - …
A - Tout s'explique.
I - Vous ne pouvez pas vous cacher, il faut vous soigner.
A - Je ne resterai pas ici.
I - Vous êtes majeur on ne peut pas vous retenir ici mais une aide psychologique ne sera pas trop.
A - Elles existent en Amériques ces foutues thérapies ?
I - Surement que oui.
A - Alors ce sera la bas.
I - Vous allez finir par y rester si vous continuez ainsi monsieur  …
A - Appelez moi Antarès.
I - Très bien … Antarès...
A - …
I - ...
A - Je sais qu'au fond de vous vous me désirez.
I - Que … Quoi .. Il suffit !
A - Ce n'est pas incurable ?
I - Ce n'est pas incurable en effet, il suffit de trouver l'origine du choc traumatique ou de s'ouvrir au monde pour retrouver le positif, en tout cas dans votre cas qui n'est pas un trouble purement psychologique.
A - Arrêter de lutter contre le courant, reconfortez moi. Montrez moi que vous avez raison et faite moi ressentir des choses positives..
I - …
A - Je savais que vous craqueriez.
I - Je risque mon emploi.
A - Personne ne le saura.
I - …

→ Centre de désintoxication, service psychologie – 19 years old - Amérique
Ils étaient tous complètement fous ... Tout ces cons assis autour de lui. Pourtant, il était surement le plus dingue d'entre eux.. Quoique, l'espèce de pyromane jouant avec un briquet dans le fond n'avait pas l'air mal non plus. Assis en cercle, il y avait toutes ces filles et ces garçons dont il se foutait éperdument, aux noms plus imprononçables les uns que les autres. Mentalement, il analysa le profil de chacun. Il y avait de tout, de la plus inoffensive fille à maman dépressive aux cheveux noirs corbeaux, jusqu'à l'homme en face de lui, une espèce de pyromane jouant avec un briquet qui affichait ce sourire carnassier et qui ne lui ressemblait que bien trop. Il y avait aussi cette gamine la bas dans le coin : Upsilon ? Qui se cachait derrière ses cheveux beaucoup trop longs, son corps frêle frissonnant caché sous une tonne de pulls mais cette rage de vaincre dans les yeux. Chacun parlait, expliquait pourquoi il était là, pourquoi il avait décidé de se planter une seringue dans les veines, de se couper les bras ou de se saouler jusqu'à ce que leur corps ne les abandonne. Chacun y allait de sa petite histoire, jouant plus ou moins le jeu. Il n'avait rien à foutre là, un an qu'on l'avait laissé sortir de cet hôpital avec l'immense cicatrice balafrant son genoux, un an qu'il avait ressombré plus que jamais et pour une overdose on le collait à nouveau en désintox. Il réfléchissait depuis quelques minutes à ce qu'il allait bien pouvoir dire. La tirade qui ressemblait le plus à celle des autres était évidemment celle ci :
- Je sais absolument pas ce que je fous là au milieu de toutes vos sales gueules cernées, quoique je dois ptetr vous ressembler un peu. Comme vous jsuis un pauvre gamin. Mon père gérait une écurie de sport à haut niveau, ma mère était une hôtesse de l'air qui s'envoyait en l'air avec des hommes au quatre coins du pays. Ouais ouais je suis un fils de pute, drôle hein, allez y riez faites vous plaisir. L'argent coulait à flot et leur bonheur aussi jusqu'à ce que les sourires s’effacent quand je suis né. Hé ouais je fais chier le monde depuis que je suis bébé, bluffant non ? Et je pourrais continuer encore longtemps hein ! Parceque que j'ai commencé à monter à cheval pour faire plaisir à mon père, et a travaillé à l'école comme un bon gamin, sauf qu'on ne m'a jamais posé aucune putain de barrière, donc j'ai commencé à déconner, puis j'ai craqué en voyant mes parents se fracasser l'un l'autre en me hurlant que c'était ma faute. Je pourrais vous balancer les sérénades déprimantes de ma vie de gamin des rues aussi, mais c'est pas déprimant parce que j'aimais ça, parce que je sais que je plaît, que je peux tout avoir et que le monde est à mes pieds, pourtant jsuis pas un putain de mégalo, c'est simplement la vérité, ya qu'à regarder comment la ptite rousse me bouffe du regard en espérant secrètement un remake de Nos Etoiles Contraires ou Fifty Shades. Voilà c'est ça rougit cache toi. Vous savez quoi, moi j'aimais juste ça, je vivais avec un joint au coin des lèvres, une seringue dans la poche enroulée d'une poignet de billets sales et l'alcool rongeant mon foie. J'aimais juste ça putain et j'aime encore. Et puis j'aime les chevaux aussi. Ouais j'aime bien ça. Parceque dans ce sport, ya de l'adrénaline, pure et dure. Mais pas l'équitation de gonzesse que mon père m'inculquait avant que je ne l'envoie chier après en avoir eu marre qu'il me frappe et qu'on lui retire ma garde pour me coller dans les pattes de ma « mère » à l'autre bout du pays. Battu en plus le gamin pas de bol hein ? Non je sais très bien que vous pensez que je le méritais. En plus je vous déballe ma vie là, comme vous, c'est chiant hein ? Donc ouais les chevaux. Moi je faisais les courses illégales que Brigitte Bardot défend en se faisant dorer le cul au soleil. Ouais je suis un monstre hein  ? Voilà toute l'hypocrisie de la société, le fils d'une pute snob et battu par un père alcoolique on s'en fout mais par contre le cheval qui court sur les pavés ça c'est inadmissible ? Mais vous savez quoi, le pire jl'aimais cette jument, oh putain ouais jlaimais cette putain de jument. Ouais jdis beaucoup de gros mots aussi, mais on s'en fout concentrez vous bande d'enfoirés de junkies. Ouais ma jument .. Fin ma.. Rien ne nous appartient vraiment vous savez ? Mais j'vous épargne un autre de mes délires pseudo-philosophique, vous comprendriez même pas la moitié de mon ironie. J'ai dérapé, dans tous les sens du terme, yavais un bon pactole en jeu, jlai poussé trop vite, il pleuvait, et on finit dans un mur. C'est la connerie des sentiments, ça vous file toujours entre les doigts. Vous voyez l'émotion dans mes yeux ? Nan zavez pas le cran de me regardez en face. Ah si toi le pyromane : Orion c'est ça ? Mais toi jt'aime bien tu me ressembles un peu.  Donc ouais … bah c'est la seule que je ressentirai jamais. Le remord pour cette jument. Vous pourriez tous brûlez devant moi que je lèverai pas mon cul de cette chaise, cette jument elle était meilleure que vous tous.  Jsuis un drogué, un camé, un alcoolique, un enfoiré, un vampire assoiffé de sexe, de plaisir et d’adrénaline et j'ai complètement les couilles d'assumer tout ce que je viens de dire.

Il tourna la tête vers la psychologue, jamais aucun des mots précédents n'avait franchi la barrière de ses lèvres il en était persuadé, à moins qu'il ne les ai pensé si fort que ses lèvres l'ai trahi ? Au vu de la mine déconfite des autres c'était fort probable. Il n'en aurait pourtant jamais le coeur net. Un sourire carnassier au coin des lèvres, sa langue caressant lentement sa lèvre inférieure, il répliqua simplement à l'intention de la psychologue :
- Antarès, 19 ans, je vous trouve très séduisante.

Si elle avait pu le gifler, certainement qu'elle l'aurait fait, comme la plupart des gens ici. A part peut être le brun qui quoi qu'atteint par ces mots ne le quittait pas des yeux, le supposé pyromane, Orion .. Hétéro pourtant, il aurait adorer se perdre dans ses yeux

Note (Amérique) :
J'ai jamais été vraiment doué avec les sentiments, ni avec les mots. Je sais les tourner, les manier, jouer avec pour arriver à mes fins, mais je ne suis pas doué pour écrire, mes mots sont maladroits. Toute ma vie, je n'ai juré que par les courbes féminines délicieusement attirantes, j'aime joué avec leurs cœurs fragiles, leurs jambes de gazelles et leur sauvagerie refoulée. Les femmes sont un jeu. Chaque soir une différente... Chaque soir, j'offre ce plaisir que je ne peux ressentir. Je serais presque une bonne âme généreuse si le but n'était pas de les abandonner dans le tourbillon de sentiments qui les dévore sans plus jamais redonner signe de vie. Les femmes, fascinantes, étranges, et désespérément naïves. Pourtant... Pourtant.... Il y a elle ….Elle ? Elle c'est Upsilon. Upsilon ? Comment vous la décrire …  Enfin … encore une fois... Upsilon je voulais la faire tomber dans mes draps plus que dans mes bras. C'était une de ces folles qu'était dans la salle du psy. Ces yeux … Ces yeux … C'était ce qui m'avait interpellé chez elle. Upsilon elle m'a fait baissé ma garde, Upsilon me déteste du plus profond de son être et je le sais, pourtant elle m'aime, elle m'aime paradoxalement. Upsilon c'est la pureté à l'état pur. Pourtant Upsilon elle m'est tombé dans les bras, elle s'est offerte à moi et jsuis jamais allé au bout, parce qu'elle était différente, c'était étrange, puis elle était fragile, et désirable trop désirable. On se ressemblait trop, beaucoup trop et pourtant on était si différent. On était deux astres perdus, dérivant au milieu de l'espace qui s'approchait et se repoussait dans un déluge d'émotions destructrices. Upsilon c'est les baisers enflammés et les longs discours, c'est les hurlements et les grands sourires. C'est un être fragile qui menace de me faire sombrer, c'est une femme avec de vrais problèmes que j'ai lâchement laissé tomber par peur de ressombrer.

Note 2 (Amérique) : Lucky ...Comment vous le décrire ? Lucky il débarque dans votre vie sans que vous vous y attendiez. Il est irritant, carrément chiant, complètement taré. Lucky c'est un gamin qui danse sous la pluie. Même en silence, il arrive à se foutre de notre gueule. Lucky on sait pas trop cqu'il est. Il arrive, il chamboule le monde, le façonne à sa manière, et il se barre. J'ai jamais aimer les mecs, jsuis hétéro pur par définition. Mais Lucky c'est différent... il est … Lucky. C'est pas vraiment un connard, ou alors à sa manière. Il traverse la vie sans problème. Il me guide de loin, il m'accompagne un peu partout. Il aime la vitesse autant que moi, mais pas pour l'adrénaline, simplement parcequ'il trouve ça beau, de toute façon il trouve tout beau, même la vie et puis lui aussi, il se trouve beau. Une moitié de dingue qui fume un peu trop et qui traverse la vie à grand coup d'accélérateur sur sa moto et en dansant. Lucky c'est un autre des piliers de ma vie. Pourtant Lucky et Upsilon ils peuvent pas se voir en peinture... Enfin pourquoi jparle d'elle. Lucky il me suit partout ou je vais parce qu’il aime voyager.. Il est là sans être là, il rate pas la moindre connerie. Lucky je crois qu'il est spécial parcequ'il ressemble à Orion... Orion je vous en parlerais pas plus que ça, c'est l'homme au briquet, c'est une erreur, c'est un moment d'égarement, une nouvelle expérience, un créateur de sensation. Alors que lui c'est Lucky tout simplement.

→ 20 years old – Note  (Italie) :
Les années passent et ne se ressemblent pas, dans ma vie, les bruits de fers et les hennissements ont remplacés peu à peu les coups et les cris sans pour autant parvenir à les effacer. Les chevaux sont devenus une part essentielle de moi même, mon père -ou plutôt patron- m'a reconduit sur le chemin de la rédemption malgré ma profonde aversion pour lui. J'aime la vitesse, l'adrénaline, sauter haut, loin, large, j'aime les puissants mouvements de hautes écoles, la folie du cross, les efforts de l'endurance et la folie pure des courses auxquels je ne participe plus. J'aime les juments de caractères. Pas les étalons... Jamais les étalons. J'aime le lunatisme hormonale de ces bêtes de scènes, pas la bête force bourrée de testostérone des étalons. A mon retour d'Amérique, Lucky m'a suivi comme toujours. Upsilon ne sait pas ou je suis ou alors elle ne veut plus me voir. L'académie Full Horse, le rêve de tout cavalier m'ouvre enfin ses bras. Le chemin de la rédemption frapperait il à ma porte ?



Caractère


A - Upsilon comment tu me définirais ?
U - C'est quoi cette question ?
A - Répond juste.
U - Au début, je voyais qu'un connard qui préférait rabaisser les autres plutôt que de s'occuper de ces problèmes à lui. Puis la première fois que je suis rentrée dans ta chambre, j'ai pensé que t'étais juste une putain de nymphomane.
A - Pour être nympho faudrait pouvoir ressentir quelques chose.
U - Tu ne ressens vraiment rien ?  
A - Le désir, la passion, le colère, la haine. Je suis capable de ressentir la peur et le dégoût aussi.. Tout ce qui est négatif. Et l'adrénaline aussi, l'adrénaline c'est la meilleure des cames.
U - Le désir et la passion c'est plutôt positif non ?
A - C'est destructeur, c'est mauvais, c'est ce qui me pousse à être comme ça. Je passe ma vie à essayer de ressentir quelque chose de plus fort, quelque chose de positif
U - Pourtant tu souris parfois non ?
A - Un sourire, un rire, c'est pas signe de bonheur. C'est relatif au fait que l'on puisse se sentir moins mal dans l'instant présent ou si ça l'est c'est passager c'est tout.
U - Tu sais Antarès ..  Peut être qu'à vouloir toujours ressentir, tu ressent trop, ou pas de la bonne façon.
A - C'est trop tard.
U - Rien n'est jamais trop tard..
A - Et toi ?
U - Quoi moi ?  
A - Toi. Pourquoi tu luttes pas ?
U - Okay jvai tla donner ta définition. Antarès, la première fois que je t'ai vu, tu m'as intrigué, tu m'as bien fait chier aussi. Je détestais tes grands yeux arrogants, ta confiance en toi et ton égo surdimensionné. T'étais là avec ta cigarette au coin des lèvres, si t'avais pu l'allumer je suis sure qutu l'aurais fais. J'ai toujours eu envie de te dire d'aller de faire foutre mais j'en ai pas la force, parce que t'es un con ça c'est sur. Un enculé même je dirais. Mais t'es un con obsédant. T'as ce truc dans les yeux, tsé ce point de lumière au milieu du néant. Ce truc là ça te définit, t'es complètement paumé Antarès. T'es un gamin, t'es un putain de gamin enfermé dans un corps d'adulte. T'es dans un monde bien trop grand pour toi. Tu sais quoi Antarès, tu te raccroches à la vie du bout des ongles en laissant croire au monde que t'es fièrement debout. T'es le sang sur les phalanges et le bleu comète au coin des paupières. T'as le chic pour toujours balancer une phrase là ou il faut pas, t'es un manipulateur, tu as pas de personnalité prédéfinie, on peut pas dire que tu es méchant, ou gentil, ou serviable, ou n'importe quel adjectifs... tu t'adaptes juste à la personne en face de toi, tu frappes la où ça fait le plus mal ou tu joue pour obtenir ce que tu veux. Tu enchaînes les coups d'un soirs parce que t'es pas capable d'oublier un amour perdu que tu veux pas assumer. T'as vu .. Moi aussi je sais lire entre les lignes tu sais.  Tu te fous de ma gueule parce que je l'ai jamais fait, mais toi non plus.. Ouais ouais fais pas les gros yeux.. T'a jamais fait l'amour Antarès, tu baises c'est tout. T'es un potentiel connard, et après ça tu vas réussir à me sortir une de tes phrases philosophiques à deux balles que tout le monde fait semblant d'ignorer alors qu'au fond elles font travailler l'esprit. T'es doué Antarès, t'es intelligent, t'es créatif aussi quand tu veux, j'irais même jusqu'à dire que t'es bon dans le fond ... Mais tu te laisses déborder, tu luttes même plus pour remonter, tu te sers d'une pierre comme bouée. T'es un potentiel connard enveloppé dans une maladie qu'il pourrait balayer avec un peu de volonté...
A - …
U - Dur la vérité hein ?
A - Non. T'as oublié de parler de la drogue, de l'alcool, de la prostitution et de mon potentiel innégalé pour rendre le monde fou.
U - Ouais ya ça aussi.
A - ...
U - Qu'est ce que tu fais ?
A - Je me casse.
U - T'es sérieux ? Tu voulais une définition t'en as une.
A - Les chiens de Cerbère aboient à mes trousses, je ne peux pas sombrer et te faire sombrer. Jme casse.
Qu'est ce que je disais …  



A propos de Toi

× Ton prénom : Antarès
× Ton âge : 20 ans
× Tu as découvert le forum ...  DC de Tiger
× Tu as un parrain, peut-être ? Mon ptit Leny :sifflote:
× As tu lu le règlement ?  Ok by Jeff
× Acceptez-vous que votre perso devienne un prédef si vous êtes supprimé ? [] Oui - [X] Non
× Autre : Après le tigre au cœur tendre, voilà l'astre destructeur



fiche de présentation by Enzo A. Levy

Revenir en haut Aller en bas
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
0/1000  (0/1000)
Aspiration:
Licence:
Antarès Jarniven
Sam 3 Mar 2018 - 22:38

Ecstasy





carte d'identité
carte de santé

❖ NOM COMPLET : Ecstasy
❖ AGE : 5 ans
❖ SEXE : Jument
❖ RACE : Pur Sang Anglais
❖ ROBE : Bai
❖ PARTICULARITÉ : Une cicatrice large au genoux

❖ PROPRIÉTAIRE : Antarès Jarniven
❖ CAVALIER DEMI-PENSION :
❖ AUTRES :




❖ ÉTAT DE SANTÉ : Bon
❖ VISITE VÉTÉRINAIRE : À FAIRE
❖ VISITE MARÉCHAL-FERRANT :  À FAIRE
❖ VISITE OSTÉOPATHE :  À FAIRE

❖ PÈRE : Inconnu
❖ MÈRE : Inconnue
❖ DESCENDANCE :
-
-
-
information


❖ HISTOIRE :

Ecstasy était destinée à un grand avenir. Né de parents prometteurs, brillante et magnifique, elle était apprécié de tous malgré son sale caractère. Grandissant dans les prés longeant les pistes de courses, elle n'avait qu'à tourner la tête pour observer le futur qui lui tendait les bras. Ancienne jument de course réformée à ses quatre ans. Douée pour la vitesse et l'endurance malgré sa petite taille,  son potentiel monstrueux à toujours été gâché par son fort caractère quasiment imprévisible et ses jockeys incompétents. Dopée aux anti-inflammatoires pour masquer une blessure à la jambe, son état a empiré jusqu'à ce que la vérité éclate lors d'un contrôle vétérinaire imprévu. Éloignée des hippodromes et abandonnée dans un box avec le strict minimum vital. Laissée pour compte, bouche inutile à nourrir, la jument dépérit à vue d'oeil loin des courses, pour étouffer un peu le déchaînement des médias vis à vis de son ancien élevage. Sa blessure au genoux finit par se remettre, mais son public l'avait déjà délaissée. Elle fut redécouverte dans un état pitoyable après l'incendie des écuries puis mise en vente aux enchères et rachetée pour une bouchée de pain par son actuel cavalier.  

❖ CARACTÈRE :

Ecstasy porte très bien son prénom, cette jument est une véritable drogue. Fuit de tous à cause des effets secondaires imprévisibles de son talent, une fois lancée sur la piste de course, elle devient une véritable source d'euphorie. Bourrée de confiance en elle, forte et endurante, celle ci garde encore des séquelles de sa blessure et de son manque de nutrition et ne supporte plus la vue des seringues et des hommes vêtu de noir. Attachante, addictive, elle ne demande qu'à retrouver son assurance d'antan et la relation de confiance qu'elle avait jadis avec les hommes. Malheureusement comme tous les euphorisants, les effets secondaires lunatique et manipulateur de son talent en ont perdu plus d'un. Cette demoiselle est une véritable diablesse que l'on apprécie pour sa beauté et son talent et que son mauvais caractère gâche quelque peu. 

En Main :

Dans son box, elle se montre craintive et ombrageuse, en main comme en liberté, elle peut faire de véritable prouesse si elle est dans un bon jour. Mais encore une fois tout n'est encore question que de son lunatique légendaire. Pour se rapprocher de cette jolie demoiselle, passer du temps à pied à ses côtés, dans le box sans la manipuler, dans son pré à la regarder brouter, ou pendant de longues marches à pieds et enfin la brune s'ouvrira à vous. Ecstasy marche beaucoup à la confiance, il faut lui laisser su temps et lui montrer qu'elle n'a plus rien à craindre de l'homme tout en se méfiant tout de même. Un coup de panique ou un coup de pied est bien vite parti.

En Selle :

Sous la selle, c'est bien simple, cette jument ne sait faire qu'une chose et une seule : Courir. Bien sur, après sa réforme, elle a été quelque peu travaillé et initié avec grandes difficultés au monde classique mais n'a jamais réussi à s'y plier. La petit jument baie est verte dans le travail et ne connait pas grand chose d'autre que les champs de course, elle a été initié à sauter de grosses haies lors de steeple-chase sans trop de technique et connait quelques bases du dressage mais préfère largement galoper. En dressage, la brune si sensible s'ennuie et ne pardonne aucune erreur d'aide sous peine de la voir décoller les postérieurs avec puissance. A l'obstacle, elle traverse les barres plus qu'elle ne les saute. Le cross semble être la seule discipline pour laquelle elle se montre bonne si tenté que son cavalier ai le cœur assez accroché pour s'y frotter. En extérieur, elle se montre relativement calme malgré une fâcheuse tendance à prendre la main lors des longues lignes droites.

En Groupe:

Ecstasy c'est un esprit de compétition débordant, hargneuse elle ne supporte pas qu'on la dépasse ou qu'on tente de la doubler. Approchez vous de trop près et votre cheval n'en ressortira surement pas indemne. Tout comme son cavalier, elle ne supporte tout bonnement pas les étalons, supporte difficilement les autres juments à quelques exceptions près et tolère les hongres qu'elle n'a que peu côtoyé sur les champs de courses. Imprévisible, elle se montrera tantôt sociable, tantôt complètement renfermé, il faudra quelques coups de dents et tentatives infructueuses pour révéler les réels ententes avec ses congénères.

compétences
capacité
psychologie

❖ DRESSAGE :
❖ SAUT :
❖ CROSS :
❖ JUMP CROSS :
❖ HUNTER :

❖ ATTELAGE :
❖ VOLTIGE :
❖ JEUX :
❖ TRAVAIL A PIED :
❖ EXTÉRIEUR :

❖ Figures de dressage :
- Aucune pour le moment.



❖ ENDURANCE : 10
❖ VITESSE : 10
❖ SOUPLESSE :
❖ ÉQUILIBRE :
❖ FORCE :
❖ IMPULSION :

❖ SOIN :

❖ CONFIANCE :
-
-
-





❖ CONCENTRATION : 40%
%
❖ INTELLIGENCE : 80%
%
❖ OBÉISSANCE : 30%
%
❖ PATIENCE : 50%
%
❖ RESPECT : 50%
%
❖ VOLONTARIAT : 50%
%

❖ POINTS CUMULÉS : 0%

concours


Ce cheval peut participer aux :
- E1 de Dressage.
- E1 de CSO.
- E1 de Cross.
- E1 de Complet
- E1 de Jump Cross.
- E1 de Hunter.
- E1 d'Attelage, Ski-joering.
- E1 de Voltige en cercle,Cosaque.
- E1 de Polo, Horse-ball, Pony-games.
- E1 de Show, Longues-rênes, Equifun, Equifeel.
- E1 de TREC, Endurance.
❖ Palmarès :

0
0
0
TOTAL :

Spoiler:
 




Photos :



Revenir en haut Aller en bas
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
0/1000  (0/1000)
Aspiration:
Licence:
Antarès Jarniven
Sam 3 Mar 2018 - 23:00
Re bienvenue et quel personnage, j'ai hâte d'en apprendre plus à travers tes résumés sur lui, il est fascinant et intriguant I love you

Bon choix de race de cheval aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Sam 3 Mar 2018 - 23:11
OMG ANTARÈS
Vu comme j'en ai eu l'eau à la bouche, j'suis plutôt contente de le voir débarquer pour en savoir plus
Il promet en tout cas ! Pis Sergio voilà voilà

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


« You can dance in the storm. Don't wait for the rain to be over before because it might take too long. You can can do it now. Wherever you are, right now, you can start, right now; this very moment. »

– Sraelmore Ayivor
Revenir en haut Aller en bas
Leny O'Friel
Crazy Poons
Leny O'Friel
Leny O'Friel
Messages : 263
Date d'inscription : 25/03/2016
Age : 20

Fiche Cavalière
PE:
1380/1000  (1380/1000)
Aspiration: CCE
Licence: Compétiteur
Leny O'Friel
Dim 4 Mar 2018 - 11:26
La Re Bienvenue ! ^^
Il promet ce petit là lui aussi ! Hâte de voir ce que ça va donner en rp ! MOUAHAHA
Et puis quel avatar ! Un petit canon (a)

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

louna cara reg-levy
Je crois que j'ai enfin trouvée ma voie. Voir s'épanouir ces petites boules de poils, perchées sur leurs frêles et longues jambes, c'est un bonheur indescriptible... ▬ Life is simple ; make choices & never look back
Revenir en haut Aller en bas
Louna Reg-Levy
Staff
Louna Reg-Levy
Louna Reg-Levy
Messages : 2268
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 28

Fiche Cavalière
PE:
1000/1000  (1000/1000)
Aspiration:
Licence:
Louna Reg-Levy
Dim 4 Mar 2018 - 15:33

Rooooh il est troooop bien !!!!
J'ai tellement hâte de le voir à l'oeuvre **
Je viendrais surement chercher un petit lien

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

La rose a des épines, même lorsqu'elle aime.
Moi qui croyais n'être sourde qu'aux sons de ce monde, il semblerait que je sois sourde aux soupirs de mon coeur également. Moi qui comprends si bien les âmes et les coeurs des autres, je reste sourde au mien. Et oui, à l'inverse de ce que je croyais, j'ai aimé. Et malheureusement j'aime encore. Mais l'amour ne suffit pas. Et alors l'amour est une vraie torture.

Revenir en haut Aller en bas
Rose S. Petrova
Rose S. Petrova
Rose S. Petrova
Messages : 186
Date d'inscription : 22/09/2013

Fiche Cavalière
PE:
0/1000  (0/1000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Rose S. Petrova
Lun 5 Mar 2018 - 9:11
Re-bienvenue !
En voilà un personnage riche en caractère !

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


Jeffrey C. Marshall
Ses deux Chiens loups tchécoslovaques :
Louve & Lasko


Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey C. Marshall
Staff
Jeffrey C. Marshall
Jeffrey C. Marshall
Messages : 1160
Date d'inscription : 14/09/2013

Fiche Cavalière
PE:
507/2000  (507/2000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Jeffrey C. Marshall
Mer 7 Mar 2018 - 13:17
Merci beaucoup à tous

J'ai hâte d'intégrer mon grand par ici Smile

PS : La fiche est terminée
Revenir en haut Aller en bas
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
0/1000  (0/1000)
Aspiration:
Licence:
Antarès Jarniven
Mer 7 Mar 2018 - 14:36
Re bienvenue à Full Horse !

Il manque juste quelques bricoles pour que tu puisses être validé :
- il faut que tu mettes une signature et que tu actives ta fiche cavalière dans ton profil
- il faut ajouter "bon" dans "état de santé" de la fiche de ton cheval et que tu rajoutes le lien de ton profil dans "propriétaire"

Et après ça ce sera bon ! Very Happy

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

Revenir en haut Aller en bas
Laurie O'Neil
Staff
Laurie O'Neil
Laurie O'Neil
Messages : 1200
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
1000/1000  (1000/1000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Laurie O'Neil
Dim 11 Mar 2018 - 23:48
C'est corrigé Very Happy

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


A vouloir trop ressentir, on ne ressent plus
“Les destin n'est pas une question de chance, c'est une question de choix” — @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Antarès Jarniven
Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
0/1000  (0/1000)
Aspiration:
Licence:
Antarès Jarniven
Sam 17 Mar 2018 - 10:04
Tout est bon !
Tu peux maintenant jouer sur le forum ! N'hésite pas à contacter le fondateur du forum ou un membre du staff si tu as un problème. Ta chambre est la chambre Pâquerette et tu peux dès à présent trouver ton ordre de mission au bureau.

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


Jeffrey C. Marshall
Ses deux Chiens loups tchécoslovaques :
Louve & Lasko


Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey C. Marshall
Staff
Jeffrey C. Marshall
Jeffrey C. Marshall
Messages : 1160
Date d'inscription : 14/09/2013

Fiche Cavalière
PE:
507/2000  (507/2000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Jeffrey C. Marshall
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: