Bienvenue

Nous sommes à Toronto au Canada ! !

Liens utiles

Top Sites

---

Discord

 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ϟ Réunion de crise [RP Libre - Intrigue Canada]

 :: ϟ Manoir :: Pavillon Nord :: Salon
Mar 1 Jan 2019 - 14:27


RP Libre

Réunion de crise



Réunion de crise

Lorsque Pierre arriva dans le salon, les lieux étaient encore déserts. En regardant sa montre, le directeur se rendit compte qu’il était un peu en avance par rapport à l’heure qu’il avait annoncée. Ce qui expliquait encore le manque de cavalier, et le rassurait un peu.

En attendant les cavaliers, le directeur fit le tour de la pièce, un peu nerveux tout de même. Cette tempête était un évènement complètement inattendu, ce qu’il détestait : quand il s’agissait de son académie, il préférait prévoir le plus de choses possibles. Et pour l’instant, c’était impossible : personne ne savait quand la neige allait s’arrêter de tomber, personne ne savait quand les routes menant à la ville la plus proche seraient dégagées, et personne ne savait quand est-ce que l’électricité reviendrait…

Il comptait beaucoup sur cette réunion pour voir si certains avaient des idées pour aider, et surtout pour voir avec tout le monde la manière de s’organiser. Avec le nombre de cavaliers et de chevaux que contenaient l’académie, l’organisation n’allait pas être simple à mettre en place dans ces conditions, et il espérait bien que le plus grand nombre serait présent pour mettre la main à la pâte et échanger des idées…

Une fois que plusieurs personnes furent entrées dans la pièce, Pierre alla au devant tout le monde, et d’une voix forte, se mit à parler :

- Bonjour à tous ! Vous l’avez remarqué, les circonstances sont un peu exceptionnelles ! Cette réunion va être une sorte de réunion de crise ! Je ne vous cache pas que l’aide de tout le monde sera nécessaire, et que toutes les idées pour améliorer les choses sont les bienvenues…

Infos à Savoir:
 


fiche de présentation by Enzo A. Levy


↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

I'm the Master. The Big Boss.
Si tu as un problème je suis la solution
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de Favres d'Aussoi
Directeur
avatar
Pierre de Favres d'Aussoi
Messages : 2544
Date d'inscription : 26/08/2013

Fiche Cavalière
PE:
1000/1000  (1000/1000)
Aspiration:
Licence:
Pierre de Favres d'Aussoi
Jeu 3 Jan 2019 - 20:06

Pas d'électricité... PAS D'ELECTRICITE ?!

Le coeur de Lexi s'était arrêté de battre en même temps que le courant avait été coupé. Comment était-elle censée continuer à tenir ses fans au courant de sa merveilleuse arrivée au pays des caribous si elle n'avait plus d'électricité pour charger son téléphone ? Et son maquillage, elle allait le faire dans l'obscurité peut-être ? Ou pire, à la lueur jaune pisse d'une bougie ?

« - C'EST SCANDALEUX ! avait été hurler la jeune fille auprès de l'accueil des résidences. Sans électricité, coupés du monde extérieur non mais les canadiens vous êtes des fous ou quoi ? Vous pensez qu'on vit tous encore dans des cabanes en bois au XXIème siècle ? »

La réceptionniste lui avait répondu avec un grand sourire que c'était chose courante ici à Toronto et qu'elle ferait mieux de s'y habituer. Puis elle ajouta en pouffant qu'une détoxe digitale n'avait jamais fait de mal à personne. Pardon ? Une détoxe digi... ? La seule détoxe que Lexi pratiquait c'était le thé détoxe pour garder une taille fine. Aucune autre forme de "détoxe" n'était envisageable, elle n'était pas droguée non plus ! Par contre, sa dose quotidienne de réseaux sociaux commençait sérieusement à lui manquer... Que la batterie restante de son portable soit une denrée rare et précieuse, la blondinette n'en avait eu jusque là jamais conscience. Elle avait l'impression d'être retournée vivre au Moyen-Âge.

Alors qu'elle déambulait en maudissant cette merde blanche qui leur tombait sur la tête, Lexi croisa une connaissance, qui lui fit savoir que le directeur des écuries avait organisé une réunion de crise afin de donner de plus amples informations sur l'organisation qui allait suivre cette apocalypse. La jeune fille ne se le fit pas redire deux fois, d'autant plus que l'heure annoncée approchait à grands pas. Juste le temps de remonter dans la chambre repasser un coup de gloss et s'emmitouffler dans un grand manteau de fourrure, histoire de bien montrer au directeur qu'il avait mis ses élèves dans un pétrin lamentable : pas de chauffage en plein hiver canadien, non mais on est où là ?

En mini-jupe parce que quand même faut pas déconner, le style avant tout même par -30°, Lexi déboula les couloirs direction le salon commun. Les talons aiguilles de ses cuissardes claquaient farouchement contre le sol, et son gros manteau en fourrure véritable lui donnait un air d'une femme de milliardaire qui n'avait rien à faire dans une écurie au fin-fond de l'Ontario. L'électricité coupée avait privé la blondinette de l'utilisation habituelle de son boucleur et cela l'avait rendue encore plus enragée. Le directeur devrait avoir des propositions de folie pour remédier à tous ces inconvénients.

Entrée fracassante comme à son habitude, Lexi prit de grandes enjambées confiantes et partit s'asseoir sur le canapé sans même adresser un regard au directeur. Apparemment, elle était la première. Dommage, personne n'avait pu admirer sa démarche flamboyante et le doux son de ses talons. Assise les jambes croisées et la posture dédaigneuse, elle finit par accorder un regard pincé Monsieur Favres d'Aussoi. Par instinct, elle porta la main à sa pochette pour en dégainer son téléphone puis se rappela le malheureux "50% de batterie restante" qui ne cessait de diminuer, et se ravisa. Pour le moment, elle n'avait qu'à attendre que les autres élèves se réunissent afin que le Directeur leur explique la situation plus en détails.

Le Directeur ne tarda pas à prendre la parole, et tout ce qu'il trouva à dire fut de soliciter l'aide des élèves. Excusez-moi, c'est une blague j'espère ? Lexi le dévisagea d'un air outré, le sourcil relevé et l'air visiblement choquée.

« - Attendez, vous êtes entrain de nous dire que vous n'avez aucune solution à nous apporter aujourd'hui ? siffla t-elle, furieuse. Nous sommes perdus au fin fond de l'univers, sans électricité et sans secours de l'extérieur, et vous en tant que directeur de cette académie, vous n'avez rien trouvé de mieux que de nous demander à nous, élèves, de trouver des solutions ? Elle s'esclaffa. C'est une plaisanterie j'espère, vous n'avez pas de solution concrète à nous présenter là, tout de suite ? Vous ne vous attendez tout de même pas que l'on se mette à déneiger les routes tels des paysans... »

Lexi était au bord de la crise d'hystérie, et si le pauvre homme n'avait aucun moyen de la calmer, elle n'hésiterait pas à appeler son père à la rescousse afin qu'il lui envoie un hélicoptère pour la sortir de ce trou. Et elle n'y remettrai plus les pieds avant que tout soit rétabli, parole de Lockwood !

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


I'm a lot to handle
You don't know trouble I'm a hell of scandal
Me, I'm a scene, I'm a drama queen
I'm the best damn thing that your eyes have ever seen ▵
Revenir en haut Aller en bas
Lexi A. Lockwood
avatar
Lexi A. Lockwood
Messages : 82
Date d'inscription : 14/08/2018
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
149/1000  (149/1000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Lexi A. Lockwood
Ven 4 Jan 2019 - 10:40
« Réunion de crise »
Chap 15 ϟ Prologue


Liam — Z'est la bire choze qui beut arriber ! La bire !

Kwaïgon réprima un sourire amusé en entendant Liam tenté de pester contre la neige qui s'était mise à tomber continuellement depuis le retour de tout le monde au Haras. Comme si la tempête de neige avait attendu le retour des cavaliers des fêtes de fin d'année pour se mettre à tomber... Vicieuse qu'elle était. Liam s'était enrhumé à peu prêt au même moment, et sa maladie ne faisait qu'empirer. Enrouler dans un plaid par dessus son gros manteau d'hiver et bonnet enfoncé jusqu'aux yeux, il luttait pour marcher dans la neige qui commençait à s'accumuler. Alejandro, mains enfoncés dans ses poches, marchait avec moins de difficultés mais semblait perdu dans ses pensées. Le coréen quand à lui, semblait être le plus en forme et le plus présent mentalement du trio.

Liam — Avé Myriam enzeinte !
Kwai — Je sais bien mais on n'a pas le choix Liam... Faut faire avec.

Ale acquiesça mais ne dit trop rien, alors qu'ils atteignaient enfin le Manoir. Ils se pressèrent dans le salon, où un feu de cheminée avait été allumé et restait toujours en fonction. Avec le manque d'électricité, ils n'avaient plus que ça comme source de chaleur dans les appartements... Et des lampes torches et des bougies pour le soir... Mais ils devaient bien avouer que c'était problématique ce manque de courant, ne serait-ce que pour les douches... L'eau froide en plein hiver, ce n'était le kiff de personne.

Ils s'installèrent dans des fauteuils et canapés et attendirent sagement que la pièce se remplisse. Liam sembla se mettre à somnoler un peu, la fatigue et la maladie aidant, mais il releva vite les yeux quand Lexi entra comme une furie. Même Alejandro écouta avec intérêt le discours de la jeune femme. Seul Kwaïgon semblait trouver tout cela amusant, à l'étincelle d'amusement qui illuminait son regard.

Lexi — Attendez, vous êtes entrain de nous dire que vous n'avez aucune solution à nous apporter aujourd'hui ? siffla t-elle, furieuse. Nous sommes perdus au fin fond de l'univers, sans électricité et sans secours de l'extérieur, et vous en tant que directeur de cette académie, vous n'avez rien trouvé de mieux que de nous demander à nous, élèves, de trouver des solutions ? Elle s'esclaffa. C'est une plaisanterie j'espère, vous n'avez pas de solution concrète à nous présenter là, tout de suite ? Vous ne vous attendez tout de même pas que l'on se mette à déneiger les routes tels des paysans...

Il y eu un moment de flottement après cette intervention, et contre toute attente, c'est la voix enrhumé de Liam qui reprit la parole.

Liam — Z'est bas qu'aux élèves qu'il z'adrezze... Z'est auzi aux élebeurs et audre... Bais il va forzébent falloir beddre la bain à la bâte pour rebettre le Haras en édat ! Za va bas ze déneiger dout zeul...

L'éleveur se renfrogna dans son fauteuil, s'enroulant encore un peu plus dans son plaid en marmonnant dans sa barbe. Il n'avait pas véritablement d'idée lui non plus à vrai dire...

Kwai — Il y a peut-être un groupe électrogène dans les sous-sol, ainsi qu'une chaudière à pétrole. Il suffirait de faire redémarrer le tout pour rendre aux bâtiments leur chaleur et leur électricité en attendant qu'on soit reconnecté au réseau commun... C'est souvent le cas dans les vieux bâtiments isolés comme celui-ci...
Ale — J'avoue que je préférerais. L'eau froide le matin c'est pas mon kiff non plus demoiselle...

Ale décocha un sourire charmeur à Lexi, comme à son habitude à vrai dire, avant de reporter son attention sur Pierre et les autres. Peut-être que certains auraient d'autres idées lumineuses pour les sortir de ce pétrin sans fond...

DESIGN ϟ VOCIVUS // AVATAR (C) VOCIVUS

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

liam camille dufour
Les faire grandir... Les voir s'épanouir. Ce n'est pas une évidence pour tout le monde, mais elle l'est pour moi... ▬ Life is simple ; make choices & never look back
Revenir en haut Aller en bas
Liam C. Dufour
avatar
Liam C. Dufour
Messages : 137
Date d'inscription : 15/09/2013

Fiche Cavalière
PE:
1000/1000  (1000/1000)
Aspiration:
Licence: Compétiteur
Liam C. Dufour
Mar 8 Jan 2019 - 22:21


Il n'y avait plus d’électricité. Il n'y avait plus de chauffage. L'arrivée au Canada, à Toronto était bien atypique, qui plus est… la fraîcheur, les conditions météorologiques n'épargnaient pas non plus Arélïa  et son corps abîmé par son accident de danse. Aujourd'hui, une de ses jambes ne répondait plus. Arélïa ne pouvait pas plier son genou, sa jambe était raide et les assouplissements n’arrangeaient pas la situation. Arélïa allait devoir utiliser sa canne pour se déplacer, un peu risqué dans un lieu inconnu et lugubre sans la chaleur procurée par les lumières, le chauffage. Elle allait devoir faire avec car rester dans sa chambre n'était pas une solution non plus. Premièrement, avec le froid, Arélïa allait de plus en plus subir les effets sur son corps, deuxièmement, il devait bien y avoir des personnes qui cherchaient à trouver une solution à ce très gros problème.

Arélïa réussit non sans peine à s'habiller. Elle opta pour des affaires bien chaudes dans les tons noirs et gris clair, des bottes noirs sans talons, un long manteau bleu roi glissé sur ses épaules, fendu au niveau des cuisses donnait la « Arélïa Touch » à sa tenue. Bien que fatiguée et assez handicapée par sa jambe, Arélïa ne se morfondait pas sur son sort et s'apprêtait toujours pour sortir que ce soit niveau maquillage ou tenue. Elle n'allait pas marcher sur un tapis rouge mais c'était tout comme. A un détail près. Sa canne l'accompagnait. De couleur noir et avec un manche à l'allure d'un diamant, elle était d'une aide extrêmement précieuse pour la jeune femme. Boitant et se déplaçant lentement, Arélïa mit un temps fou à rejoindre le salon et même à ouvrir la porte. Arélïa tentait de ne rien laisser transparaître, malgré tout, elle faisait tout pour marcher le plus élégamment possible… et oui.. la beauté froide faisait son entrée !

Elle opta tout de même pour le mode « économie d'énergie » - elle aussi – et resta légèrement en retrait par rapport aux autres personnes présentes dans la pièce aux côtés du directeur. Elle les salua froidement tout en écoutant les idées des intervenants, cavaliers, élèves, professeurs, directeur… Elle attendit que ce soit son tour de parler.

Arélïa – En attendant que quelqu'un trouve une solution durable ou un groupe électrogène, il faudrait trouver et/ou aller chercher du bois, rassembler les élèves dans des salles, une allée de l'académie et essayer de créer des foyers de feu dans des « cheminées de fortune ».

A ce moment là, Arélïa  accompagna ses paroles en mimant les guillemets avec ses mains. Elle rattrapa bien vite sa canne, légèrement dissimulée sous son manteau afin de reprendre son équilibre, qu'elle perdait petit à petit dès lors qu'elle n'y prenait plus appui.

Arélïa – Cela éviterait que tout le monde tombe malade…

Son regard se tourna instantanément vers la personne qui semblait bien enrhumée. Elle ne put s'empêcher de faire un clin d'oeil. Aucun sourire ne vint illuminer son visage, glacial. Arrogante ? Non pas du tout...

Arélïa – Et installer des bougies ou avoir des éclaireurs… Dans certaines zones de l'académie, il n'est pas facile d'y voir clair.


La situation allait peut être s'améliorer rapidement mais… il fallait s'organiser tout de même. L'union fait la force. Le directeur avait raison de faire cette réunion.

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

IF YOU WANT TO SEE THE FIRE,
BREAK THE ICE


avatar by Morphine
Revenir en haut Aller en bas
Arélïa Liv Björndóttir
avatar
Arélïa Liv Björndóttir
Messages : 79
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 25

Fiche Cavalière
PE:
379/1000  (379/1000)
Aspiration:
Licence:
Arélïa Liv Björndóttir
Mer 9 Jan 2019 - 9:54
Réunion de criseLouis/Mathias/Laurie
NOM
Prénom
NOM
Prénom
Qui disait plus d’électricité disait aussi plus de chauffage, plus de lumière. Et c’était probablement les deux points les plus embêtants. En soi, Louis se moquait pas mal de ne pas pouvoir recharger son portable. Mais la lumière, cela devenait vite embêtant, et le chauffage, cela pouvait être pénible aussi. Voir un peu dangereux. Dans un coin de sa tête, l’entraîneur ne pouvait s’empêcher de penser à ses chevaux : dès qu’ils étaient arrivés au Canada, tous les chevaux de l’élevage avaient été tondus, histoire qu’ils ne tombent pas malades en transpirant trop pendant les séances. Cela n’avait pas posé de problèmes jusqu’à maintenant, puisque les écuries étaient chauffées et qu’ils avaient des couvertures. Mais sans chauffage… le risque qu’ils prennent froid devenait plus élevé…

Louis, Laurie et Mathias s’étaient donc décidés à aller à la réunion de crise organisée par le directeur. Le but était de tenter de trouver des solutions tous ensembles, et de voir ce qu’il était possible de faire pour améliorer les choses.

L’entraîneur avait écouté Lexi se plaindre fortement, avec une pointe d’agacement assez évidente. Il ne comprenait pas les points qui semblaient embêter le plus la jeune femme et aurait eu envie de lui répondre assez vertement. Il se retient, se disant que ce n’était pas le moment pour ça et qu’ils avaient bien d’autres choses à penser.

Ils écoutèrent en silence les propositions des autres personnes présentes, acquiesçant à chaque chose dise. Louis répondit à la suite de la dernière jeune femme qui avait parlé du souci de lumière :

- On a peut être aussi des lampes torches ? Les piles ne seront pas éternelles mais ça pourrait déjà aider pour un début ?

C’était quand même une situation assez inédite à l’académie. Et pourtant, ils en avaient vécu des choses, depuis qu’ils étaient là…

- Est-ce qu’on a des réchau à gaz ? Si on est obligé de manger froid, ça ne va pas aider à nous réchauffer…

C’était Mathias qui avait prit la parole, prenant plus d’assurance qu’en temps normal et n’hésitant pas à parler devant tout le monde. A ce stade, toutes les idées étaient bonnes à prendre et à essayer.

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠


Revenir en haut Aller en bas
Louis Harrison
Little Best Mulet
avatar
Louis Harrison
Messages : 408
Date d'inscription : 15/09/2013
Age : 19

Fiche Cavalière
PE:
95/1000  (95/1000)
Aspiration: CSO
Licence: Compétiteur
Louis Harrison
Jeu 17 Jan 2019 - 17:00


   
   Réunion de crise
   

Q
uelques jours après leur arrivée à ce nouveau lieu d'accueil pour l'académie, une sacrée surprise les rattrapait tous. Mère nature leur avait fait une belle tempête de neige, coupant ainsi l'électricité, source majeure nécessaire au fonctionnement de l'académie. Par chance la française avait prévu une sortie boutiques à peine arrivée, en comprenant bien que sa garde robe ne serait pas assez chaude pour les quatre mois à venir. Et elle avait eut un bon instinct !
Le fait de ne pas avoir d'eau chaude ne l'inquiétait pas énormément, le gaz était encore disponible et du coup elle faisait chauffer de l'eau à la casserole à chaque fois que c'était nécessaire. par contre cela deviendrait vite un problème rien que pour faire un shampoing... Elle et Dimitri s'étaient adaptés plutôt rapidement, surtout le russe qui était habitué aux grands froids et qui se revoyait en enfance.
Même si cela ne faisait à peine qu'une journée, en n'en fallait pas plus pour que l'éleveuse comprenne qu'il faudrait trouver des solutions pour subvenir aux besoins de tous les cavaliers et chevaux présents...

Une réunion de dernière minute était organisée par le directeur, et en bonne élève, la brunette décida d'y assister. Le salon était grand, avec plusieurs fauteuils confortables, des canapés, et surtout une immense cheminée au centre du mur qui faisait face au salon. Une cheminée qui imposait par sa taille, mais aussi par sa fabrication, sa construction.
Comme les quelques cavaliers présents, elle était assise, sur un petit fauteuil, et elle prenait note, comme elle faisait souvent. Elle notait les idées proposées et leva les yeux au ciel en entendant râler une blonde habillée de façon extrêmement chic. Elle se demandait bien ce qu'elle pouvait faire ici, mais bon elle devait très certainement avoir un très bon niveau en équitation et au moins un cheval de grand nom pour être ici. Elle n'y prêta pas plus attention et réfléchit à son tour, essayant de voir ce qu'elle aurait à proposer.
A première vue, rien de plus ne lui venait en tête concernant l'intérieur du domaine. Mais sans le soulever, il était clair que maintenant il faudrait faire attention à ce que chaque porte reste bien fermée pour éviter toute perte de chaleur ! Que ce spot dans les manoir ou les écuries.

Timidement elle essaya de prendre la parole, se doutant bien que ces propos étaient minimes et sûrement ridicules.

Amaïa : Je suis d'accord avec le fait qu'il faudra vérifier la quantité de bois disponible pour alimenter les cheminées du manoir et des pavillons. Toutes vos idées me semblent très bien et je ne vois pas quoi y rajouter. Mais ... Faut-il faire des expéditions ?

Elle avait posé la question tout en ayant une voix un peu plus faible faisant comprendre qu'elle ne voulait pas trop s'avancer, consciente qu'elle disait peut-être une bêtise.

Amaïa : Je ne sais pas à quelle distance nous sommes du prochain village ou de la prochaine ville mais... Faut-il essayer d'aller prévenir que nous avons une coupure ? Sont-ils au courant pour nous ?

Elle se montra encore un peu hésitante avant de reprendre afin d'exposer son idée en entier.

Amaïa : On peut essayer d'y aller à cheval avant qu'il n'y ait trop de neige, ou sinon, y aller en raquettes si on en trouve dans le manoir, ou en ski ? Regarder s'il n'y a pas comme un traîneau pour ramener du bois, ou du matériel.... Faire des petits groupes et si par chance quelqu'un a des talkie-walkie, on pourrait communiquer lors de ces minis expéditions ... ?

Vraiment peu sûre d'elle, surtout une fois son idée exposée et la trouvant totalement ridicule, elle se mit à rougir avant de baisser un peu la tête.

Amaïa : Non c'est peut-être une mauvaise idée... Mais sinon je peux aider à déblayer les allées du domaine pour qu'elles restent un peu utilisables !
WILDBIRD

↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

Couleur : #660099

LOVE IS A JOKE

We clawed, we chained our hearts in vain, we jumped, never asking why. We kissed, I fell under your spell, a love no one could deny. Don't you ever say I just walked away, I will always want you. I can't live a lie, running for my life.


Revenir en haut Aller en bas
Amaïa Larramendy
avatar
Amaïa Larramendy
Messages : 2094
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 26
Localisation : Sud Gironde

Fiche Cavalière
PE:
1707/1000  (1707/1000)
Aspiration: CCE
Licence: Compétiteur
Amaïa Larramendy
Hier à 21:15


RP Libre

Réunion de crise



Réunion de crise

Un bon nombre de cavaliers avait répondu présent à la réunion organisée un peu en dernière minute. Pierre avait salué chaque nouvel arrivant d’un sourire, rassuré de voir que plusieurs personnes étaient prêtes à mettre la main à la pâte. Il déchanta cependant un peu en entendant la première cavalière prendre la parole… Et il ne put se résoudre à ne pas lui répondre :

- Non, je n’ai pas de solution miracle. Ma baguette magique est tombée en panne, je suis vraiment désolé.

Une fois sa réponse faite, il écouta attentivement les (vraies) solutions proposées par les autres élèves, notant au fur et à mesure sur un petit calepin qu’il avait prit soin d’apporter.

Lorsque les différentes propositions eurent été faites, il reprit sa liste du début pour répondre point par point :

- Alors… oui il y a sûrement ça au sous-sol, il faudrait aller voir !

Pour le coup, il n’avait pas encore été vérifier…

- Si plusieurs personnes se proposent pour aller chercher du bois, c’est une bonne idée aussi. On peut facilement organiser des groupes de plusieurs et faire plusieurs tournées.

Il se nota à la suite cette idée de groupe, réfléchissant aussi au fur et à mesure des différentes propositions.

- Il y a quelques réchau à gaz dans les cuisines, effectivement. Il faudra se mettre par groupe ou équipe par contre, il n’y en aura pas suffisamment pour que chacun en ait un personnellement.

Mais en même temps, le haras fonctionnait plutôt par équipe, donc cela ne devrait pas trop déranger. Et par ces températures, mieux valait rester à plusieurs pour se réchauffer un peu avec la chaleur humaine…

- Pour ce qui est de prévenir de notre situation, j’ai essayé de donner l’alerte oui. Je ne peux pas garantir que cela ait fonctionné, je n’ai pas eu de réponse actuellement.

Avec le manque d’électricité, les différentes techniques de communications étaient vite coupées…

- Nous sommes à peu près à une heure de route de la banlieue de Toronto. Donc ça fait une certaine distance pour y aller, mais effectivement, il va falloir organiser des expéditions. Des volontaires ?

Il sourit à l’assemblée, se voulant rassurant. Si tout le monde y mettait du sien, ils devraient réussir à se sortir de cette situation !

- Mais par ce temps, interdiction à qui que ce soit de partir seul par contre ! Ce serait beaucoup trop dangereux.

Cela lui semblait plutôt logique, mais il préférait le rappeler…  


Infos à Savoir:
 


fiche de présentation by Enzo A. Levy


↞ ↞ ↞ ---- ↠ ↠ ↠

I'm the Master. The Big Boss.
Si tu as un problème je suis la solution
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de Favres d'Aussoi
Directeur
avatar
Pierre de Favres d'Aussoi
Messages : 2544
Date d'inscription : 26/08/2013

Fiche Cavalière
PE:
1000/1000  (1000/1000)
Aspiration:
Licence:
Pierre de Favres d'Aussoi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: